L’hypermnésie : quels sont les causes et symptômes ?

0
4188

L’hypermnésie, contrairement à l’amnésie, est un syndrome qui se caractérise par la mémoire exceptionnelle. Cela donne à l’individu qui est atteint d’une hypermnésie autobiographique ou encore de hyperthymésie, une capacité hors du commun à se souvenir de chaque jour passé dans sa vie avec une précision de détails et sans faire le moindre effort.

Ceci se déclenche à partir de l’enfance à un moment spécifique, les causes de ce syndrome restent jusqu’à aujourd’hui incertaines mais certaines études arrivent tout de même à démontrer une présence de certaines connexions renforcées de manière anormale dans certaines régions du cerveau d’individus atteints.

L’hypermnésie : qu’est-ce que c’est ?

L’hypermnésique est la personne qui souffre d’hypermnésie, comme on l’a dit, ce syndrome se caractérise par la mémoire infaillible, où l’on se souvient de tout avec une exactitude parfaite et cela est peut-être dû à l’activité anormale de certaines régions du cerveau du malade.

Trois types d’hypermnésie existent :

  • l’hyperthymésie ou l’hypermnésie autobiographique ;

  • l’hypermnésie émotionnelle paroxystique et tardive, aussi appelée syndrome de stress post-traumatique ;

  • l’hypermnésie particulière.

La première tient son étymologie du grec thymesis, qui veut dire “se souvenir”, cette hypermnésie octroie la capacité à celui qui est atteint de se souvenir à partir d’un moment de son enfance, de toute sa vie sans n’oublier aucun détail et en ne faisant aucun effort.

Pour ce qui est de la deuxième, une scène qu’un patient a vécu auparavant et qui est traumatique se déroule à nouveau comme si elle se passait au moment même où ça arrive et comme si tout se déroulait exactement comme au moment de la dite scène.

Pour la troisième et dernière forme, elle touche les personnes autistes pouvant alors mémoriser de manière très précise une scène par exemple dans les moindres détails qu’elle a ou de mémoriser intégralement un livre sans en oublier un mot.

L’hypermnésie : qu’est-ce qui la cause ?

Comme il a été dit, on est toujours incertain dans le domaine de la recherche quant aux causes de ce syndrome, des études récentes ont cependant pu démontrer l’activité et la création de certaines connexions dans des régions du cerveau qui se retrouvent renforcées.

Malheureusement, les chercheurs peuvent aussi être amenés à penser que l’origine de ces fortes connexions pourraient être la conséquence elle-même de l’hypermnésie et non pas la cause de cette dernière.

Comment se diagnostique l’hypermnésie ?

Afin de faire une observation des différentes structures et zones cérébrales, et dans le cas de l’hypermnésie, un surdéveloppement de certaines d’entre elles, c’est l’imagerie par résonance magnétique qui est donc utilisée.

Qui est concerné par l’hypermnésie ?

Ce n’est pas un syndrome qui a atteint plusieurs individus, sur presque 8 milliards d’habitants de la terre, seulement des douzaines en sont atteints.

Qu’est-ce qui aide à favoriser l’hypermnésie ?

L’hypermnésie émotionnelle dont on a parlé plus haut peut être enclenchée par une scène traumatisante vécue dans le passé.

Les symptômes de l’hypermnésie

Il y a 3 principaux symptômes grâce auxquels on reconnaît l’hypermnésie :

  • l’obsession des souvenirs ;

  • la mémoire autobiographique ;

  • la névrose.

En général, les individus souffrant d’hypermnésie ont parallèlement les TOC (troubles obsessionnels compulsifs), comme les objets se font accumulés compulsivement, pour l’hypermnésie c’est plutôt les souvenirs. Ils ressentent aussi le besoin irrésistible de procéder à l’organisation de leur environnement.

L’hypermnésie donne également la possibilité à celui qui est atteint de se souvenir très exactement de chaque détail de sa vie sans pour autant réfléchir ou y penser de manière forte pour trouver ce dernier. Si par exemple la personne atteinte écoute une date, l’hypermnésique va directement se souvenir du dit jour et de chaque évènement personnel ou environnant qui est arrivé.

Certains observateurs peuvent se dire que c’est quelque chose de formidable, mais au contraire, ceci devient ensuite un fardeau pour le cerveau, lequel se retrouve saturé de pensées de façon constante et très accablante.

Pour la névrose, il y a certains anciens prisonniers dans les campements nazis qui souffrent encore de nos jours de l’hypermnésie émotionnelle.

On peut également citer certains autres symptômes comme :

  • l’angoisse ;

  • l’agressivité ;

  • la frigidité ;

  • la paranoïa ;

  • et les cauchemars répétitifs et récurrents.

On se demande donc s’il y a un traitement à cette maladie, malheureusement, jusqu’à ce jour, il n’en existe pas à part un soutien psychologique par un médecin spécialiste dans le domaine, une sorte de thérapie qui puisse réduire un peu les effets accablants de ce syndrome.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here